Les chiffres clés de l’hôtellerie en 2021

Comprendre la façon dont les Français réservent et recherchent des informations sur leurs hôtels est primordial pour s’adapter aux nouveaux comportements et usages. Après une année difficile pour les hôteliers, la lente sortie de crise sanitaire devrait relancer le secteur, et faciliter les déplacements de touristes et voyageurs d’affaires. Voici donc une compilation des tendances et des chiffres clés de l’hôtellerie en 2021.

 

Le nombre d’hôtels en France en 2021

Selon les chiffres de l’Insee, il existe 29 313 établissements d’hébergements touristiques en 2021 en France métropolitaine et Dom-Tom. Voici les différentes structures que l’on peut trouver :

  • Hôtels de tourisme : 17 405
  • Campings : 8 239
  • Résidences de tourisme et hébergements assimilés : 2 386
  • Villages de vacances et maisons familiales : 962
  • Auberges de jeunesse, centres internationaux de séjour, centres sportifs : 321

Les chiffres clés de l’hôtellerie en 2020 selon KPMG

Un point sur la situation hôtelière de 2020

En octobre 2020, l’étude de KPMG sur l’industrie hôtelière française livrait déjà quelques données intéressantes sur l’année 2020. Lors du premier semestre :

  • les recettes touristiques internationales en France ont baissé de 49,4 % ;
  • plus de 90 % des hôtels sont restés fermé pendant le confinement ;
  • l’Île-de-France enregistre 14,3 millions de touristes en moins et -6,4 milliards d’euros ;
  • 80 % des hébergements environ ont ouvert l’été (50 % en Île-de-France seulement).

Focus sur les palaces

L’étude de KPMG s’est particulièrement intéressée aux palaces dont la clientèle est principalement internationale. 2019 avait déjà été une année mitigée à cause des grèves et des manifestations. Le taux d’occupation était de 60,2 % et le prix moyen d’une nuitée de 1 061€. En 2020, la fermeture des frontières a entraîné une baisse estimée à 70 % du chiffre d’affaires.

Même si l’année 2020 a été difficile, le secteur de l’hôtellerie reste résilient. Les investisseurs maintiennent leur projet à moyen-terme et leur confiance dans le marché. La vision sur les deux prochaines années 2022 et 2023 reste positive, le tourisme européen aura un rôle important à jouer. Le retour à une bonne situation économique dépendra de la réouverture des frontières et du risque sanitaire.

Les chiffres de l’industrie hôtelière au 1er trimestre 2021

Selon l’Observatoire GNI I+C, le chiffre d’affaires de la filière hôtelière s’écroule de – 74 % sur le 1er trimestre 2021 par rapport à l’année passée.

En février, l’Umih, syndicat des professionnels du tourisme, alerte sur la situation économique des hôtels. Bien qu’ils ne soient pas dans l’obligation de fermer, ils sont énormément impactés par l’absence des touristes étrangers. Certains établissements préfèrent donc fermer pour perdre moins d’argent. Les vacances scolaires de février ont tout de même échappé aux restrictions gouvernementales supplémentaires.

  • Dans la capitale, 62 % des hôtels étaient ouverts en février dernier selon le Comité régional du tourisme d’Île de France.
  • Selon le baromètre mensuel In Extenso TCH, le revenu par chambre (Revpar) enregistre une baisse de 65 % en France sur janvier et février.
  • Le taux d’occupation sur toute la France en février était de 13,4 % et 24 % pendant les vacances.
  • 10 % des hôtels en montagne étaient ouverts.

Les pertes restent mitigées. Les structures haut-de-gamme et basées dans les grandes villes sont les plus impactées, par le manque de clientèle internationale. La baisse des voyageurs internationaux a touché Paris et la Côte d’Azur, dépendants de la clientèle internationale et d’affaires. Les marchés régionaux ont réussi à tirer leur épingle du jeu grâce à un tourisme de loisir local.

  • Le CA des hôtels parisiens a baissé de 74 %
  • Le CA des hôtels de la Côte d’Azur a baissé de 65 % avec un taux d’occupation de 16 % en février
  • Le CA des autres régions a baissé de 47 % et un taux d’occupation de 26 %.

L’Île-de-France est une des régions les plus touchées par la crise. Jean-Marc Banquet d’Orx, président de l’Umih, annonçait au mois de mars que Paris et ses alentours avaient perdu 15,5 milliards d’euros de recettes en 2020. Le taux d’occupation en janvier 2021 à Paris était de 14 % pour 80 % en janvier 2020 et de 15 % en février.

Un marché hôtelier qui continue d’intéresser les investisseurs en 2021

Christie & Co, spécialiste de l’immobilier hôtelier, dévoilait en janvier 2021 son baromètre annuel, plutôt positif, « 56 % des professionnels estiment même que 2021 présentera des opportunités ».

  • Même si 95 % des hôteliers annoncent avoir été touché par la crise et 60 % sévèrement ;
  • 40 % des hôteliers ont conservé leur stratégie de base et 36 % restent optimistes.
  • Les transactions devraient augmenter au deuxième semestre 2021.
  • Les hôteliers français pensent que le niveau d’avant la crise sera retrouvé d’ici un à trois ans. 15 % estiment la reprise du niveau à plus de trois ans.

Bruno Juin, directeur senior hôtels de CBRE France confirme que les investisseurs continuent d’être présent en France. Selon lui, le retour au niveau d’avant la pandémie est prévu pour 2024.

En 2019, le territoire avait enregistré le chiffre record de 215 millions de nuitées, le secteur de l’hôtellerie s’était relevé des attaques terroristes, la croissance du marché avait augmenté de 8,5 % entre 2016 et 2019. La part de l’hôtellerie dans l’investissement immobilier était considérable. En 2020, le nombre de nuitées a chuté à 90 millions, soit une diminution de 58,1 % et les investissements ont baissé de 66 % par rapport à 2019, moins 9,4 milliards.

Cependant, le marché français a mieux résisté que celui de ses voisins européens. Les investisseurs continuent de porter un intérêt sur le marché et aucun attentisme n’a été observé. Paris reste une destination privilégiée dans le monde et le marché français détient une forte attractivité. La reprise de 2021 est attendue de manière variable, mais bien attendue.

 

Si vous souhaitez en savoir plus sur les stratégies à adopter pour booster la notoriété de votre marque, contactez Alioze, l’agence spécialisée dans le secteur de l’hôtellerie pour vous accompagner dans votre communication.

 

Découvrez aussi : 

 

Sources :


0  commentaire Simon D, lundi 14 juin 2021
Hôtellerie, Marketing

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous cherchez une agence de communication digitale ?  Contactez nous
Alioze