Les chiffres clés du secteur de l’éducation et de l’enseignement en 2021

Nous avons compilé les chiffres clés de l’enseignement primaire, secondaire et supérieur en 2021. Ils donnent des indications essentielles à connaître sur l’éducation en France aujourd’hui. En 2021, à l’heure du covid, il est impossible de faire l’impasse sur la formation en ligne. Quelles sont les tendances actuelles de l’e-learning ?

Chiffres clés 2021 de l’éducation en primaire et secondaire

Le ministère de l’Education nationale de la jeunesse et des sports livre chaque année quelques chiffres clés de l’enseignement en France. Retour sur l’année scolaire 2020/2021.

  • L’éducation nationale emploie 1 162 850 personnes.
  • 866 500 professeurs enseignent dans les écoles, les collèges et les lycées dont 725 200 dans le public et 141 300 dans le privé.
  • Les 296 350 personnes restantes occupent des emplois d’assistance éducative et pédagogique, d’administration, de direction, d’inspection, etc.
  • En France, il existe 61 510 établissements scolaires dont 50 130 écoles, 7 230 collèges et 4 150 lycées.
  • Les élèves et apprentis sont 12 352 200 à être scolarisés dans tous les niveaux confondus, dans le public et le privé en 2020-2021.
  • 80 % des enfants sont scolarisés dans le public.
  • La plus grande académie est celle de Versailles avec 9,4 % des élèves, puis celle de Lille avec 6,6 % et celle de Normandie avec 4,8 %.

 

Quelques chiffres sur les finances de l’éducation du 1er et 2nd degré :

  • en 2018, le budget de la France alloué à l’éducation est de 157,2 milliards d’euros ;
    sur le total de l’investissement, 75,1 % sont réservés aux salaires, 17,3 % pour le fonctionnement et 7,5 % sont investis.
  • sur le total de l’investissement, 75,1 % sont réservés aux salaires, 17,3 % pour le fonctionnement et 7,5 % sont investis.

 

Chiffres de l’enseignement supérieur 2021

Concernant l’enseignement supérieur, on remarque que le nombre d’étudiants ne cesse d’augmenter.

  • En 2019-2020, 2,73 millions de jeunes se sont inscrits dans un établissement supérieur en France, soit une augmentation de 1,6 % par rapport à l’année précédente. Depuis 2015, 234 700 étudiants ont été accueillis en plus.
  • 1 675 100 élèves suivent des cours à l’université en 2020 contre 1 635 400 inscrits en 2019.
  • En septembre 2020, 284 800 personnes se sont inscrites en licence, soit une hausse de 4,4 %.
  • Au total, 2,78 millions d’étudiants sont inscrits en 2021, soit une progression de 2,1 %.

 

Chiffres de la formation en ligne

Une nouvelle tendance qui explose

formation en ligne
Le secteur de l’éducation est tout aussi impacté par la digitalisation des activités. Nombreux sont les institutions, les établissements scolaires et les entreprises qui numérisent leurs formations et incluent le e-learning dans les modes d’apprentissage.

La formation en ligne a démontré ses avantages. Le cabinet Brandon Hall Group a montré dans une étude que le temps en formation est réduit de 40 à 60 % avec des résultats identiques. Accessibilité, diminution des coûts, simplification de gestion, nouvelle expérience, l’apprentissage digital devient une évidence pour les sociétés.

La formation en ligne dans le monde

Le marché mondial de la formation en ligne représente 190 milliards de dollars. En 2025, il devrait dépasser les 325 milliards.

Les États-Unis sont déjà très avancés. Ils détiennent 40 % du marché mondial puis vient l’Asie, avec la Chine et l’Inde. En 2017, 77 % des entreprises privées américaines intégraient déjà l’e-learning dans leur système de formation.

Les chiffres clés de l’e-learning en France

En France, les entreprises s’intéressent de plus en plus à la digitalisation des formations. En 2019, la formation en présentiel était déjà de moins en moins plébiscitée et 97 % des sondés souhaitaient passer au digital selon une enquête de l’IFTS, l’Institut des Métiers du Blended Learning.
Juste avant le covid, la part de formation en présentiel n’occupait plus que 19 %.
Le secteur privé est davantage initié, 92 % des entreprises françaises utilisent le blended learning pour seulement 70 % des institutions publiques.
L’étude Unow confirmait cette tendance dans un sondage réalisé auprès de 1 500 personnes travaillant dans le secteur de la formation en mai 2019. 92 % mettent en avant l’importance de la formation digitale.
Un autre sondage, cette fois-ci mené par l’Observatoire du Digital Learning FFFOD, indique que 71 % des sondés du secteur de la formation trouvent le digital learning efficace. 61 % pensent même que la méthode favorise l’intégration des éléments enseignés.

 

Les tendances du e-learning

  • L’étude de l’Observatoire montre que les Formations de type SPOCs, COOCs et blended learning sont utilisées par 40 à 50 % des entreprises.
  • Le micro-learning intéresse de plus en plus les entreprises. Selon l’ISTF, 14 % des entreprises la pratiquaient en 2018.
  • Les réseaux sociaux trouvent leur place dans la formation à distance. Des communautés qui suivent la même formation se créent. Les élèves se rassemblent et peuvent échanger sur des problématiques communes.
  • La croissance des formations en ligne est favorisée par l’essor de la vidéo pédagogique. 100 millions de personnes regardent quotidiennement une vidéo sur Internet.

 

La formation en ligne depuis le Covid

Edflex, la plateforme d’apprentissage en ligne a rassemblé en mai 2020 des professionnels de la formation. Le but était de connaître leurs visions du secteur et son évolution dans le monde d’après covid. En effet, beaucoup de Français ont profité des confinements pour acquérir de nouvelles compétences et apprendre grâce au digital. Cela a entraîné des questionnements sur les méthodes de formation et leur organisation au sein de l’entreprise.

Plus de 300 experts ont répondu à un questionnaire qui a permis de dessiner des nouvelles tendances.

  • Pour 43 % des sondés, la formation en ligne n’était pas envisagée par l’entreprise avant le covid.
  • 88 % souhaitent davantage se former individuellement
  • 70 % ont noté l’impact du télétravail sur leur manière de se former
  • 87 % pensent que la situation est le moment propice pour élaborer un plan de formation numérique
  • 91 % voient le confinement comme un révélateur de l’importance de la formation digitale en entrepris

La crise a donc accéléré la digitalisation de la formation et forcé les entreprises à s’adapter grâce aux outils numériques. Les nouvelles méthodes d’apprentissage vont-elles perdurer ?

Découvrez aussi :

 

Sources :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous cherchez une agence de communication digitale ?  Contactez nous
Alioze