Nouveau guide SEO Google 2018 : découvrez ce qui change

À consulter d’urgence – Pour la première fois depuis plusieurs années, Google vient de publier une nouvelle version de son guide de démarrage SEO.

Initialement lancé en 2008 sous forme de PDF, puis mis à jour en 2011, le guide SEO Google s’adresse à toutes les personnes qui possèdent, gèrent, monétisent ou promeuvent du contenu en ligne via la recherche.

Contrairement à son prédécesseur, ce nouveau guide est disponible en format web, et donc consultable directement en ligne. Il condense toutes les bonnes pratiques SEO à suivre pour correctement indexer et référencer le contenu d’un site web sur les moteurs de recherche en 2018.

Dans son article de présentation publié le 12 décembre sur son blog officiel, Google précise que cette réédition remplace à la fois l’ancien guide de démarrage SEO, et la Webmaster Academy, dont le contenu se chevauchait :

« Le nouveau guide de démarrage sur l’optimisation du référencement remplacera ces deux ressources historiques. La version mise à jour s’appuie sur le document précédemment disponible, mais elle contient des sections supplémentaires sur la nécessité d’optimiser le référencement des sites web, d’ajouter un balisage de données structurées et de créer des sites web adaptés aux mobiles. »

Cette version remaniée permet donc à la fois d’étoffer des informations devenues obsolètes, mais aussi de résoudre des problèmes d’informations redondantes. Notez toutefois qu’elle ne comporte aucune nouvelle information sur le fonctionnement des algorithmes Google.

Bien qu’il ne contienne pas de secrets SEO, ce nouveau guide répertorie les meilleures pratiques et les fondamentaux du référencement en 2018. Autant pour les novices que pour les experts du SEO, c’est une ressource précieuse qui détaille la marche à suivre pour respecter les critères fixés par Google :

  • Indexation ou non-indexation des pages web
  • Optimisation de l’affichage des pages dans les résultats de recherche
  • Organisation de l’arborescence d’un site web
  • Optimisation du contenu (textes, liens) et des images
  • Adaptation d’un site pour les appareils mobiles
  • Promotion d’un site web
  • Analyse des performances et du comportement des internautes

 

Les nouveautés du guide de démarrage SEO 2018 de Google

 

Embauche d’un SEO

« Faire appel à un SEO est une décision importante qui peut vous permettre d’améliorer votre site et de gagner du temps. Assurez-vous d’étudier les avantages que vous pouvez en retirer, mais également les dommages que pourrait causer un SEO irresponsable sur votre site. »

Dès le premier chapitre de ce nouveau guide SEO 2018, Google recommande de faire appel à un expert, agence SEO ou consultant, pour gérer sa stratégie de référencement, plutôt que de s’en occuper en interne.

Google détaille brièvement le type de services que des professionnels du SEO peuvent fournir, puis partage des ressources supplémentaires, comme cette vidéo expliquant comment embaucher un SEO :

 

 

La raison pour laquelle Google fait cette recommandation est très simple : cela permet de s’assurer que votre site web est complètement compatible avec les moteurs de recherche. C’est aussi pourquoi Google recommande d’embaucher un SEO le plus tôt possible, afin de s’assurer qu’un site web soit dès le départ construit pour les moteurs de recherche.

 

Site web adapté aux mobiles

« Il peut être difficile de consulter et d’utiliser la version classique d’un site sur un appareil mobile. Par conséquent, il est essentiel de disposer d’un site web adapté aux mobiles pour votre présence en ligne. »

Gardons à l’esprit que le premier guide SEO a été lancé il y a plus de 7 ans. Depuis, de nombreuses évolutions ont eu lieu en termes de technologie et de référencement mobile.

Le précédent guide de Google portait sur les meilleures pratiques SEO pour les sites web avec des pages mobiles distinctes, ce qui était la pratique la plus courante à l’époque.

Mais, en presque une décennie, Google a publié de nouvelles mises à jour de son algorithme liées à l’optimisation mobile des moteurs de recherche. Dans cette réédition de son guide, la partie relative à l’optimisation mobile a donc été totalement remaniée pour refléter l’état actuel du web mobile.

Cet ajout en dit long sur le comportement général des utilisateurs. Désormais, la moitié du trafic Internet a lieu sur un smartphone ou une tablette. En 2018, un site web optimisé pour les mobiles n’est plus optionnel, mais absolument nécessaire !

Il est donc logique que le guide SEO actualisé présente les meilleures pratiques pour la création de sites web responsives auxquels tous les appareils peuvent accéder.

Google encourage également d’effectuer un test d’optimisation mobile et mentionne aussi des innovations plus récentes telles les pages AMP.

 

Découvrez plus en détail Google AMP et nos meilleures pratiques pour optimiser son site web pour mobile et Google

 

Liens vers d’autres sites

« Faites attention aux liens vers d’autres sites. La réputation de votre site peut être transmise à un autre site vers lequel vous créez un lien. »

L’écosystème des liens est essentiel pour le référencement, mais depuis le lancement du premier guide SEO, de nombreux abus ont eu lieu.

Dans cette version remaniée du guide, un avertissement sur l’utilisation des liens a donc était ajouté.

Concrètement, Google conseille de faire preuve de prudence en ce qui concerne les sites web avec lesquels vous vous liez. Le moteur de recherche met notamment en garde sur les façons les plus courantes dont les internautes peuvent tirer profit de la réputation d’un autre site, par exemple avec l’ajout de liens dans les commentaires.

Afin de lutter contre ces liens de spams et autres pratiques de netlinking négatives, Google décrit comment les combattre en utilisant l’attribut « nofollow ».

 

Découvrez aussi comment protéger son site web contre les spams

 

Longueur des extraits dans les SERPs

« Le fait que nos extraits soient plus longs ne change pas les bases de l’écriture d’une balise de description. Ils devraient généralement informer et intéresser les utilisateurs avec un résumé court et pertinent de ce qu’est une page particulière. Nous affichons maintenant des extraits un peu plus longs, ce qui signifie que nous pourrions afficher plus d’une balise meta description. »

Dans ce nouveau guide SEO, les conseils pour la rédaction de la meta description reste fondamentalement les mêmes.

Toutefois, il faut savoir que depuis le début du mois de décembre, la longueur maximale des extraits dans les résultats de recherche a augmenté. Auparavant limités à environ 160 caractères, les extraits peuvent désormais atteindre les 320 caractères, comme l’ont récemment confirmé un porte-parole de Google à Searchengineland, et Danny Sullivan, le nouveau responsable SEO de Google :

 

 

Pour autant, il n’est pas nécessaire de modifier ou de mettre à jour ses méta description pour les rendre plus longues, si les balises actuelles sont adéquates. En effet, les extraits sont le plus souvent générés dynamiquement en fonction de la requête de l’utilisateur, du contenu de la méta description ET du contenu visible sur la page. Si Google propose un extrait plus long, il est donc probable que ce contenu sera extrait automatiquement de la page.

 

Ajout de données structurées

« Les données structurées sont du code que vous pouvez ajouter aux pages de votre site pour en décrire le contenu aux moteurs de recherche, de sorte qu’ils comprennent mieux ce qui se trouve sur vos pages. Les moteurs de recherche peuvent utiliser cette interprétation pour afficher votre contenu de manière utile (et accrocheuse) dans les résultats de recherche. »

Dernière nouveauté de ce guide SEO version 2018 : le balisage de données structurées. Comme l’explique Google, il facilite non seulement l’exploration et la compréhension de votre contenu par les moteurs de recherche, mais permet aussi d’afficher des extraits enrichies plus attrayants dans les SERPs.

Les données structurées peuvent aussi permettre de fournir des résultats pertinents dans d’autres formats. Par exemple, si vous voulez que vos clients sachent si votre entreprise est fermée ou ouverte au moment de leur recherche, ou si vous souhaitez fournir aux internautes des liens faciles vers vos réseaux sociaux, l’ajout d’un balisage de données structurées rendra ce type d’information directement accessible dans les résultats de recherche, et vous aidera à attirer le bon type de clients.

Pour mettre en place les données structurées sur votre site, Google décrit la procédure à suivre et renvoie vers l’utilisation de plusieurs outils, comme le marqueur de données.

 

Découvrez aussi notre guide pour ajouter les données structurées à votre site web

 

 

Ce ne sont là que quelques nouveautés de ce qui a été ajouté au nouveau guide de démarrage SEO Google. Pour en savoir plus, nous vous recommandons de le lire attentivement.

Pour l’instant, il est disponible en neuf langues : anglais, allemand, espagnol, français, italien, japonais, portugais, russe et turc. Seize autres langues devraient être ajoutées « très prochainement ».

 

Vous pouvez aussi consultez l’ancienne version PDF du guide de démarrage SEO Google :


0  commentaire Sarah Laurent, mardi 19 décembre 2017
Bonnes pratiques, SEO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher
Bienvenue sur le blog de l’agence Alioze !
Chaque semaine, retrouvez nos articles de conseils & news sur toutes les tendances du web, du e-commerce, du SEO et de la communication.

L’agence Alioze se situe au 40 rue Olivier de Serres, 75015 Paris

hello@alioze.com +33 (0) 1 45 77 75 04
Vous cherchez une agence pour la création de votre site internet ?  Contactez nous