Google AMP : le format mobile qu’il faut à vos pages web

Plein pied dans le mobile first. Avec le déploiement de son format open source AMP (Accelerated Mobile Pages), Google veut accélérer et améliorer le confort de lecture sur mobile.

Alors que le monde compte désormais plus de mobinautes que d’internautes sur ordinateur, la lecture sur smartphone et tablette se montre souvent lente et peu performante. C’est sur ce constat amer que Google veut faire main basse.

Lancé fin février, le format AMP permet de rendre instantané l’affichage de page web sur mobile. Nous en parlions déjà dans l’article sur Quanta Computing, qui propose une solution pour améliorer la vitesse de chargement de e-commerce sous Magento, le lien entre acquisitions de trafic et temps de chargement est élevé.

Le numéro un des moteurs de recherche a donc décidé de miser sur la vitesse, sachant que plus de 40% des utilisateurs quittent une page dont le temps de chargement excède 3 secondes.

Logo Google AMP : un éclair pour signaler que l'article est optimisé pour le mobile et s'affichera instantanément

Le format AMP, c’est une compatibilité mobile complète sur les applications iOS et Android pour un confort de lecture optimal. Les contenus AMP se distinguent par un petit logo en forme d’éclair qui leur est apposé. Ils s’affichent dans un carrousel imagé particulièrement apparent placé au-dessus des résultats de recherche mobiles traditionnelles.

En haut de page donc, garantissant une augmentation significative de visibilité. Une aubaine pour les marques et entreprises qui mettent en place une stratégie de brand content : en créant des articles AMP, ils verront leurs contenus, auparavant isolés sur des blogs, mis en avant directement sur Google sur lequel transite une audience massive.

Fin février, AMP débarquait sans prévenir sur Google News, se déployant peu à peu sur la totalité des propriétés Google. Et la firme de Mountain View compte bien développer encore son projet, pour concurrencer les Instant Articles de Facebook.

 

Google AMP : comment ça marche ?

Sans AMP, un éditeur crée sa page HTML sur un CMS (WordPress, Magento, Prestashop ou autre) puis la distribue uniquement sous ce format auprès de toutes les plateformes : Facebook, Google, Twitter, Gmail, etc.

Avec AMP, lorsqu’un contenu est consulté depuis les SERPs Google ou d’un partenaire technologique (Twitter, Nuzzel, Pinterest, ou encore LinkedIn), c’est sa version AMP qui est systématiquement appelée à la place de la page HTML.

L’accélération du temps de chargement est en fait rendue possible par des pages HTML super-lights, auxquelles s’ajoute le système de cache CDN et une réduction du Javascript. L’image leader et le texte sont chargés en premier, au lieu de la publicité et des scripts en temps normal. L’implémentation de la technologie AMP permettrait ainsi de gagner entre 15 et 85 % de vitesse d’affichage.

L’internaute qui clique sur un contenu AMP n’est pas redirigé vers le site à l’origine du contenu : la lecture s’effectue directement sur le domaine Google. L’éditeur du contenu en conserve toutefois l’intégralité des recettes publicitaires.

 

Déployer AMP aujourd’hui pour gagner visibilité et SEO demain

De plus en plus, Google considère la vitesse de chargement des pages et l’aspect mobile-friendly d’un site comme des critères essentiels pour le référencement.

La technologie AMP est en fait l’équivalent d’un nouveau canal de diffusion. Mais elle reste encore méconnue et peu déployée. Selon une étude réalisée par SEO PowerSuite auprès de professionnels du web, 49 % pensent que AMP se répercutera de façon significative sur leur classement dans les SERPs mobile, mais ne sont encore que 23 % à l’avoir développé.

50 % des professionnels du web pensent que Google AMP aura un impact significatif sur le SEO

Par conséquent, le carrousel imagé ne se déclenche qu’à deux conditions :

  • S’il y a assez de volume de recherche
  • Si le nombre de pages AMP correspondant à la requête est suffisant

Pour l’instant, il ne s’affiche que sur 11 % des requêtes, ce qui est déjà intéressant pour l’actualité ultra chaude et les mots-clés sur lesquels beaucoup de sites web sont déjà positionnés dans les résultats de recherche classiques.

Petit à petit, de plus en plus d’éditeurs vont déployer AMP, déclenchant le carrousel sur de plus en plus de requêtes. Les pionniers du format AMP s’assureront donc une position dominante sur leurs concurrences en recherche mobile.

Preuve que Google AMP est partie pour peser, les CMS WordPress, Drupal ou encore Joomla ont déjà mis à disposition des éditeurs et développeurs des plugins destinés à rendre plus aisée la mise en place AMP.

Alors faut-il s’installer sur le créneau rapidement ? En tout cas, mieux vaut ne pas attendre que le temps vous le dise.

 

Jetez donc un oeil :

Et pour les curieux qui voudraient savoir comment leurs contenus AMP apparaîtront dans les résultats de recherches mobile, Google a lancé un outil de démo accessible à tous à cette adresse: g.co/AMPdemo

En réponse à "Google AMP : le format mobile qu’il faut à vos pages web"

  1. M.B dit :

    Quand on connait Google on se doute que peu à peu il va prévoir de mettre en avant son propre format dans ses résultats de recherche. Mieux vaut donc prendre de l’avance pour ne pas perdre de lecteur et gagner en visibilité dans les SERPs.
    Personnellement je prévois de créer une version AMP de mes articles avant la fin de l’été.

  2. Bruno dit :

    En virant tout ce qui est css ou js, AMP est forcément plus rapide qu’un site responsive… et c’est une bonne chose, même si on perd en personnalisation ! Nous permettre d’accélérer le temps de chargement des pages ça ne peut être que bénéfique pour l’expérience utilisateur sachant que les internautes accordent de plus en plus d’importance à la rapidité.

  3. AMP c’est tout un art. Ce qui est fascinant c’est qu’on pense que le responsive et le site mobile est le summum pour les Smartphones, voilà qu’on nous présente AMP. Quoi qu’il en soit, avec l’impatience des mobinautes de plus en plus sévère, migrer vers l’AMP semble être la meilleure alternative.

  4. seolius dit :

    Bonjour Sarah,
    Merci pour cet article bien complet qui m’a permis de voir à quel point AMP semble la solution pour accélérer le web.
    Aujourd’hui les sites en responsive web design n’offrent pas inévitablement un confort et une vitesse de chargement optimal pour les versions smartphones. Bien souvent, un site web est fait sur un Template responsive, mais les éléments qui le composent (graphisme,) ne sont pas optimisés pour le smartphone. En fait la structure s’adapte au mobile, mais reste pour autant lente et prend beaucoup de temps pour son chargement ce qui dégrade la qualité de visionnage et affaibli l’expérience utilisateur. L’AMP du Google vient pour résoudre le problème de lenteur de la navigation sur mobile.
    D’après mon expérience professionnelle, l’accélération de temps de chargement des pages ne peut être que bénéfique pour l’expérience utilisateur sachant que les internautes sont de plus en plus connectés sur device mobile donc la rapidité constitue un facteur clé.
    Les AMP tirent aussi leur importance du fait qu’ils sont dorénavant affichés et indexé sur les pages de résultat organiques, fini la période de test ou l’affichage des pages AMP était limité aux sections d’actualités Google mobile.
    Et si votre site dispose de deux versions de pages, une en HTML et l’autre AMP, Google opte pour la version la plus optimisée, qui sera certainement la version AMP.
    Le nombre de requêtes sur mobile a dépassé celles réalisées sur ordinateur, ça, c’est un fait concret. Je trouve alors qu’il est primordial de joindre nos sites à ceux qui opté pour le nouveau projet AMP de Google pour assurer leur pérennité.

    • Edouard Duban dit :

      Bonjour SEOLIUS, oui il est clair que depuis que nous avons passé notre site en AMP avec les pages principales et tous les articles du blog, nous avons réellement vu une progression d’Alioze dans les SERP.
      Au début j’ai trouvé ça assez étrange que Google oriente la stratégie vers des « doublons » de pages rapport au risques de duplicate, et au fait que le responsive est la solution mise en avant depuis des années plutôt que des pages types m.monsite.com
      Je te rejoins également sur le fait que les pages responsives posent des problèmes puisque leur logique (particulièrement pour les images) sont contraires aux principes d’un Google page speed insight et se font défoncer en scoring lorsqu’elle passent dans le validateur.

      Du coup la question qui se pose, (je n’y avais pas pensé) mais à ton avis, est-ce la fin du responsive selon toi ?

  5. Olivier C dit :

    Donc on paramètre des sortes de shortcodes à la WordPress et tout est transformé via un service tiers. Génial, encore une dépendance de plus envers Google ! Il n’y a que moi que cela choque ?

    • Edouard Duban dit :

      Bonjour Olivier, il s’agit plutôt d’un « doublon » des pages dans un format HTML simplifié / clean pour permettre un chargement très rapide qui donne ce sentiment « d’instantanéité » lors du clic sur une page depuis un mobile.
      Google a imposé son standard tout en restant relativement en retrait dans sa communication et en rendant l’intégralité du « AMP Project » Open source.

      https://www.ampproject.org/learn/about-amp/

      Il est vrai que chez Alioze nous utilisons beaucoup les produits et services Google, mais nous comprenons les questions et les inquiétudes que cela soulève.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rechercher
Bienvenue sur le blog de l’agence Alioze !
Il regorge de conseils & de news sur toutes les tendances du web, e-commerce, SEO et de la communication.

L’agence Alioze se situe au 32 rue Fondary, 75015 Paris

hello@alioze.com +33 (0) 1 45 77 75 04
Vous cherchez une agence pour implémenter AMP ?  Contactez nous