12 Façons d’Améliorer un Email Marketing

En 2017, il est encore possible d’affirmer que non, l’email n’est pas mort ! Malgré l’effervescence des réseaux sociaux, plus de 225 milliards d’emails devraient être envoyés quotidiennement cette année, soit une augmentation de 50% par rapport aux années précédentes.

D’un point de vu marketing, l’email est un outil précieux pour se connecter avec vos clients. Selon une étude récente, 72% des consommateurs déclarent d’ailleurs que l’email est leur moyen favori de communication de marque.

Comme toute méthode marketing, l’email s’adapte à l’évolution des préférences des clients, année après année. Maintenant que 2017 est bien entamée, le moment est donc devenu de passer en revue les meilleures pratiques d’email marketing.

 

Comment faire un bon email marketing ?

1 – Construction d’une liste de diffusion

Développer sa liste de diffusion sans avoir recours à l’achat d’adresses email peut s’avérer particulièrement frustrant. Mais cette pratique est à peu près dans la même veine que l’achat de liens. La liste que vous obtiendrez sera susceptible d’être de mauvaise qualité et, surtout, posséder une liste de diffusion gigantesque ne signifie pas plus de clics et d’ouvertures en retour.

Au contraire, l’envoi d’un email inattendu à des destinataires qui n’ont pas choisi de s’abonner à votre newsletter, et n’ayant peut-être même jamais entendu parler de vous, risque de vous condamner dans le dossier spam.

À la place, essayez plutôt de construire vos listes d’abonnés de la bonne façon. Incitez vos utilisateurs à s’abonner en leur offrant une promotion sur un produit ou l’accès à un livre blanc et recherchez des opportunités pour promouvoir l’inscription à votre newsletter sur :

  • Votre site web
  • Votre blog
  • Vos landing pages
  • Vos pages de remerciement (après que les utilisateurs aient rempli un formulaire)
  • Lors d’événements

Mais, surtout, ne prenez pas vos abonnés en traite. Lorsqu’ils renseignent leur adresse email, indiquez leur clairement ce à quoi ils sont en train de s’inscrire.

Pour ce faire, la meilleure pratique reste de mettre en place un principe d’opt-in (voir de double opt-in). En effet, ce n’est pas parce qu’un visiteur de votre site web a créé un compte avec son adresse email ou a participé à l’un de vos jeux-concours, qu’il souhaite recevoir vos emails marketing.

Ainsi, au moment de l’inscription, n’oubliez pas d’ajouter un champ non coché permettant aux utilisateurs de cliquer dessus seulement s’ils acceptent de recevoir votre newsletter. Vous construisez ainsi une liste d’abonnés réellement engagés et motivés à l’idée de recevoir vos emails.

 

Opt-in email marketing

 

2 – Éviter le spam

Depuis quelques années, les serveurs de messagerie utilisent des systèmes de filtres pour déterminer quels emails finissent dans le dossier spam des boîtes de réception.

Pour éviter d’en faire partie, assurez-vous de respecter ces quelques critères :

  • Ne recueillez que les adresses électroniques des abonnés qui vous ont donné leur consentement pour l’envoie d’emails.
  • Indiquez clairement votre entité dans vos emails, en précisant plusieurs façons dont un client peut vous contacter (numéro de téléphone, adresse, comptes de réseaux sociaux, etc.).
  • Évitez d’envoyer trop d’emails marketing sur une période trop courte.
  • Évitez d’utiliser les majuscules et les points d’exclamation à outrance. Adressez-vous à vos clients de la même façon que vous le feriez avec un ami. Si vous parlez de votre nouvelle collection avec un ami autour d’un verre, vous ne commenceriez pas en criant « C’est GRATUIT ! GARANTIE !!!! ». Alors ne le faites pas non plus dans vos emails. De nombreux lecteurs déclarent qu’ils associent les lettres majuscules, les points d’exclamation et autres symboles à du spam. Et les filtres automatiques de messagerie aussi.
  • Rendez le désabonnement facile pour vos utilisateurs, en incluant un lien clair dans votre email. Si vos destinaitaires n’arrivent pas à se désabonner de votre liste de diffusion, ils trouveront très simplement le bouton spam.
  • Nettoyez votre carnet d’adresses en vous débarrassant de toute adresse email qui rebondit. En effet, chaque destinataire de votre liste qui reçoit, mais n’ouvre jamais vos emails, est pris en considération par les filtres des plateformes de messagerie pour déterminer si un message particulier est un spam ou non.

 

3 – Engagement

Le fait est que des personnes qui se sont abonnés à votre newsletter il y a deux ans, deux mois ou même deux semaines peuvent ne plus être intéressées par vos emails. De ce fait, surveillez constamment vos paramètres d’engagement, comme les ouvertures, les clics et les désinscriptions.

Vous pouvez également mettre en place une campagne de réengagement qui constitue un excellent moyen de garder votre liste de diffusion à jour, et de supprimer les adresses inactives.

Pour cela, déterminez vos taux de suppressions et les destinataires qui ont toujours affiché un taux d’engagement peu élevé. Envoyez-leur un email leur demandant s’ils sont encore intéressés à l’idée de recevoir vos messages ou s’ils souhaitent modifier la fréquence de réception. Cela vous aidera à créer une liste de diffusion plus efficace et ,en prime, rappellera à vos clients que vous souciez de réduire le nombre d’emails inutiles qu’ils reçoivent.

Pour mieux espérer les réengager, vous pouvez y inclure une offre spéciale. Mais si votre campagne de réengagement ne fonctionne pas auprès de certains abonnés, il est temps de les supprimer de votre liste.

De toutes façons, il sera toujours mieux d’envoyer vos mails à une petite liste de destinataires très engagés, plutôt qu’à une liste gigantesque qui ne s’engage jamais.

 

4 – Personnalisation : segmentation et contenu dynamique

Les emails personnalisés obtiennent 29% de taux d’ouverture supplémentaire et des taux de clics 41% plus élevés. Alors pourquoi ne pas profiter de toutes les données dont vous disposez sur vos clients pour personnaliser les emails que vous leur envoyez ?

En 2017, la personnalisation s’entend bien au-delà du simple fait d’appeler le destinataire par son prénom. Vous pouvez aller plus loin grâce à la segmentation de la clientèle qui vous permettra d’envoyer le bon message à la bonne personne au bon moment.

Segmentez vos utilisateurs selon leurs comportements en ligne, les actions qu’ils prennent et en identifiant leurs intérêts ou préférences. Quels emails ouvrent-ils ? Dans quels emails cliquent-ils ? Quelles sont leurs heures d’activité ? Qu’ont-ils acheté ces derniers temps ? Où vivent-ils ?

Vous pourrez notamment récolter ce type d’information en intégrant Google Analytics. Cet outil vous permettra d’afficher les taux de rebond de vos emails, de comparer les performances de chacun, d’obtenir des informations démographiques et, bien sûr, de suivre les ouvertures et les clics de chacun de vos emails marketing.

À partir de ce travail de segmentation, vous pouvez enregistrer des listes de diffusion en fonction de différents critères et ainsi mieux personnaliser vos emails.

En plus de la segmentation, vous pouvez aussi essayer d’autres méthodes de personnalisation, comme le contenu dynamique. Avec un email dynamique, le contenu est personnalisé pour chaque abonné, en se basant sur les données que vous possédez sur lui.

Exemple ci-dessous avec Grammarly, un outil de correction d’orthographe et de grammaire, qui a créé un email marketing dynamique pour montrer à un abonné la façon dont il a utilisé le service en 2017 :

 

Exemple email contenu dynamique

 

Grâce au contenu dynamique, les chiffres inclus dans l’email sont uniques pour chaque abonné. En utilisant un contenu dynamique de ce type, le destinataire peut ainsi obtenir un instantané personnalisé de l’information de son compte.

Vous pouvez facilement produire du contenu dynamique de base avec un outil comme AWeber. Pour ce faire, créez un formulaire d’inscription qui demande à vos abonnés des informations personnelles au-delà de leur prénom et nom de famille. Utilisez ensuite des champs personnalisés dans votre email pour extraire des informations spécifiques à chaque abonné.

 

5 – Automatisation

Les entreprises utilisant l’automatisation voient des taux de conversion de 53% plus élevés par rapport à celles qui ne l’utilisent pas. Pour certaines marques, les courriers envoyés automatiquement, comme les mails de bienvenue ou d’abandon de panier, génèrent d’ailleurs la majorité de leurs revenus d’email marketing.

Si vous n’utilisez pas encore l’automatisation d’email, 2017 est donc le moment de commencer ! Voici quelques types d’emails avec lesquels appliquer l’automatisation :

  • Email de bienvenue / remerciant un utilisateur de s’abonner
  • Email de rappel des ventes et évènements à venir
  • Email de suivi post-achat
  • Email déclenché par le comportement : panier abandonné, absence de connexion à votre site web pendant une longue période, etc.
  • Email d’enquêtes

Vous pouvez également utiliser l’automatisation pour envoyer un mail remerciant l’abonné à la date d’anniversaire de son adhésion. Cette simple pratique peut stimuler la fidélisation en faisant en sorte que les clients précieux se sentent valorisés. À titre d’exemple, vous pourriez envisager d’envoyer une offre spéciale secrète à vos clients ayant souscrits à votre liste de diffusion il y a plus de 2 ans et ayant effectué un achat au moins une fois sur votre e-commerce.

 

6 – CTA

Votre (vos) appel(s) à l’action (CTA) est l’un des éléments les plus importants de votre email marketing, puisqu’il incite les abonnés à cliquer sur votre contenu.

Si vous faites la promotion d’une vente ou souhaitez que vos abonnés téléchargent un livre électronique, un seul CTA devrait suffire. Mais parfois, plusieurs appels à l’action peuvent être appropriés. Pour savoir le plus adapté, vous pouvez tester ce qui résonne le mieux avec vos abonnés.

Concentrez-vous également sur les 4 idées suivantes lors de la conception de votre/vos CTA :

  • Emplacement : les CTA placés en bas d’un email marketing voient une augmentation moyenne de 17% des conversions, par rapport à ceux placés en haut ou au milieu.
  • Design : choisissez la bonne couleur et faites en sorte que votre CTA ressorte par rapport au reste du contenu.
  • Contexte : créez du contenu contextuel et laissez assez d’espace autour de votre CTA pour attirer le regard et aider à motiver un clic.
  • Clarté : soyez à la fois clair et concis dans votre demande.

 

7 – Valeur

L’email marketing peut parfois être perçu par les destinataires comme trop toxique ou promotionnel.

N’en demandez donc pas trop à vos abonnés dès le départ, en n’ayant en tête que vos ventes. L’email marketing concerne autant le développement des relations que l’acquisition de prospects et, à ce titre, chaque interaction que vous avez avec vos abonnés devra leur fournir de la valeur.

Avant de les inciter à acheter l’un de vos produits, ou s’inscrire à l’un de vos services, offrez leur d’abord une information intéressante, divertissante ou une bonne affaire.

Les référer à un livre blanc avec des conseils utiles sur votre secteur, leur partager une liste d’informations « Top 10 » ou leur fournir un code de réduction les encouragera à démarrer dans un premier temps.

 

Email marketing exemple

 

8 – Ligne d’objet

Les lignes d’objet sont la première chose que vos abonnés voient. Si vous souhaitez que votre email soit ouvert, il est donc important d’élaborer avec soin votre objet, notamment en mettant l’accent sur certains verbes d’action et mots-clés (« gratuit », « demain », etc.).

Bien qu’il n’existe pas de règles rigoureuses sur ce qui fonctionnent en terme de ligne d’objet, assurez-vous qu’elles indiquent toujours ce qui se trouve dans votre message. Éviter aussi les objets « piège à clic » tels que « Ouvrez maintenant », « Saisissez votre chance » ou « Offre unique », qui manquent d’efficacité.

Au lieu de ça, pensez plutôt à la façon dont vous pouvez différencier votre marque dans le fouillis d’une boîte de réception. Incluez des extraits d’informations qui intriguent les lecteurs et leur donnent envie de cliquer sur « ouvrir ».

Quelques autres faits intéressants sur la ligne d’objet :

  • 33% des destinataires décident d’ouvrir un email ou non en la lisant.
  • Les lignes d’objet personnalisées sont 2% plus susceptibles d’être ouvertes.
  • Les lignes d’objet sous-entendant l’urgence ou l’exclusivité sont ouvertes 22% de plus.
  • Les lignes d’objet avec un nombre de caractères inférieur à 15 sont les plus ouvertes ; mais les lignes d’objet avec 28-39 caractères maximisent votre taux de clics.
  • Les lignes d’objet concernant les réductions ont un taux d’ouverture de 52%.

 

9 – Interactivité

Avec des éléments en mouvements et du contenu cliquables, les sites web ont tendance à être visuellement plus intéressant qu’un email.

Toutefois, 2017 commence à s’imposer comme l’année du changement puisque les principales plateformes de messagerie, à l’instar de Gmail, supportent désormais les emails interactifs.

Un email interactif contient un ou plusieurs élément(s) avec le(s)quel(s) les abonnés peuvent s’engager et interagir. En règle générale, cela signifie qu’un élément change lorsque le destinataire clique ou tape quelque chose. Les éléments interactifs d’email peuvent prendre plusieurs formes, y compris :

  • Menu Hamburger et autres modes de navigation
  • Carrousels, galeries d’images
  • Quiz
  • Sondage
  • Avis
  • Barres de recherche
  • Fonctionnalité d’ajout au panier, etc.

L’interactivité permet d’intégrer directement dans l’email des interactions qui se déroulent habituellement sur la landing page, comme déplacer ou faire pivoter une image, ou cliquer sur différents onglets.

 

Email interactif exemple

Exemple d’email interactif

 

En permettant plus d’interactivité à l’intérieur de l’email, il devient ainsi possible de réduire les obstacles à l’engagement et d’obtenir davantage de clics avec une intention élevée.

Toutefois, la création d’un élément interactif prend du temps, demande une certaine connaissance du codage, et n’est pas pris en charge par tous les services de messagerie. Avant de consacrer du temps à la mise en oeuvre d’un email interactif, vous devrez donc être convaincu de son impact positif sur vos taux de clics et d’engagement.

 

10 – Mobile

En 2017, vous n’êtes pas sans savoir que la grande majorité des internautes effectuent la plupart de leur navigation sur des appareils mobiles, dont la lecture de leurs emails.

En conséquence, si les messages que vous envoyez sont difficiles à ouvrir et à lire sur un smartphone ou une tablette, vous risquez de perdre une grande partie de vos clients. D’après une étude récente, 63% des emails sont d’ailleurs supprimés immédiatement s’ils ne sont pas optimisés pour mobile.

Pour que vos abonnés qui lisent leurs emails via un mobile puissent y accéder :

  • Réduisez la taille de vos images grâce à la compression.
  • Utilisez un éditeur HTML d’email pour modifier le style de votre email marketing afin que les images soient dimensionnées par écran plutôt que par pixel.
  • Augmentez la taille de vos boutons et liens.
  • Pensez à investir dans un template d’email responsive.
  • Évitez de surcharger vos emails avec des médias riches.

 

11 – Tests

Un excellent moyen de réduire les désinscriptions est de tester de multiples variables pour déterminer ce qui a le plus d’impact et suscite le plus d’engagement auprès de vos abonnés. Vous pouvez effectuer des tests A / B sur la mise en page, l’offre, les graphiques, les appels à l’action, la ligne d’objet et tous les autres aspects de votre email marketing.

Procédez en gardant ces deux conseils à l’esprit :

  • Testez uniquement un élément à la fois (sinon vos résultats ne seront pas concluants)
  • Assurez-vous d’avoir une taille d’échantillon significative pour vos tests

L’idéal est d’effectuer vos tests sur vos abonnés les plus engagés : ceux qui ouvrent et cliquent quasi systématiquement vos emails. Ainsi, si vous avez un nouveau CTA, ou tout autre nouvel élément à tester, ils vous seront d’une grande aide pour voir comment améliorer votre stratégie de messagerie. Assurez-vous également de les récompenser avec des offres spéciales et des réductions pour mieux les conserver.

 

12 – Métrique

Afin de déterminer dans quelle mesure votre marketing par email résonne avec les clients, et à quel point il répond à vos objectifs principaux, il est important de surveiller les messages que vous envoyez.

Il existe de nombreuses façons de mesurer le succès d’une campagne d’email marketing, et il faut donc choisir avec soin les métriques à utiliser avant d’envoyer quoi que ce soit. Autrement dit, pensez toujours à ce que vous souhaitez atteindre, à vos objectifs et au but de chacun de vos emails.

Voulez-vous générer plus de prospects ? Obtenir davantage de ventes auprès de vos clients les plus fidèles ? Augmenter la notoriété de votre marque ?

À titre d’exemples, si vous souhaitez que vos destinataires lisent une mise à jour importante de vos termes de service, vous devrez utiliser une ligne d’objet convaincante et mesurer votre taux d’ouverture. Par contre, si votre objectif est d’étendre une offre ou une réduction, les clics (et les visites et conversions ultérieures de votre offre) seront votre principal paramètre à surveiller.

D’autres métriques peuvent également vous servir, telles que les rebonds, les taux d’abonnement et les taux de désinscription.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rechercher
Bienvenue sur le blog de l’agence Alioze !
Chaque semaine, retrouvez nos articles de conseils & news sur toutes les tendances du web, du e-commerce, du SEO et de la communication.

L’agence Alioze se situe au 40 rue Olivier de Serres, 75015 Paris

hello@alioze.com +33 (0) 1 45 77 75 04
Vous cherchez une agence pour la création de votre site internet ?  Contactez nous